Vous voulez nous aider à concrétiser notre rêve, il n'y a pas de petits dons.
Merci de nous aider à faire de notre rêve une réalité


Petite pratique au Québec

Par labelleetlabete

Merciiii Merciiii

1  Commentaire

 

Par  Céline Morin, le  09/10/2017

Wow wow et rewow bravo

Répondre
 

Par  Thérèse marcoux, le  11/10/2017

Bonne journée Edith et Marylou

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça avance

Par labelleetlabete

44 dodos avant notre départ pour Biarritz

 

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur Facebook

Par labelleetlabete

Vous pouvez nous suivre plus spécifiquement sur Facebook.

Nos activités. Nos commanditaires. Nos états d’âme.

https://www.facebook.com/groups/labelletlabete/

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Message d’espoir

Par labelleetlabete

Un peu long mais je pense que se message mérite le détour!

Ce matin, j’ai envie et surtout je ressens le besoin d’écrire. Les mots, les phrases se bousculent à l’intérieur de moi pour sortir tous en même temps. Tant de choses à écrire, d’émotions à décrire pour mes doigts qui n’arrivent pas à suivre la cadence de mes pensées hyperactives.

Il y a tant de causes que les gens peuvent aider. Les enfants malades. Des maladies comme le cancer, les causes diverses, les associations sportives, etc. Eh bien, TOUTES les causes sont bonnes et vous donnez ou vous avez envie, à qui le cœur vous en dit selon votre cœur et vos revenus. Deux filles qui partent pour le désert ce n’est pas grand-chose, j’en conviens en comparaison à d’autres causes mais laissez-moi me raconter un peu

Pour moi ce n’est pas qu’un simple rallye. Il y a d’abord le volet qui redonne Au Club des Petits Déjeuners, à la recherche sur le cancer, le volet sportif et dépassement. Mais avant tout, j’ai envie d’expliquer ici ce que seuls mes proches connaissent de moi. Il y a quelques années, j’étais incapable d’entrer dans un salon funéraire, dans une salle de spectacle, dans un cinéma, je n’arrivais pas à aller prendre une prise de sang seule, j’étais incapable de voyager, de passer dans un tunnel. Tout était sujet à panique intérieure. Mon système nerveux était constamment sollicité. J’étais incapable d’entrer dans Montréal et être bien, les files d’attente me rendait folle, je me sentais pris partout. Je fuyais, j’évitais. Les nouveaux endroits, je prenais mes jambes à mon cou. Rémy allait au stade olympique avec des amis, je restais à la maison. J’avais toujours une bonne raison. Mon système s’est épuisé à vivre constamment en alerte d’un danger irréel. En 2012, j’ai senti toutes mes réserves d’énergie fuir une à une et je me suis ramassée en morceau, en larme constante. Je me sentais une loque humaine sans plus d’envie de vivre. Je me disais que si j’étais incapable de vivre une vie normale comme la plus part des gens, que j’étais prisonnière de mes propres peurs et mécanismes. À quoi bon ? J’avais tout pour être heureuse, des amis extraordinaire, le meilleur des maris qu’une femme puisse rêver, un travail que j’adorais, etc. Mais la peur me vidait. La peur d’avoir peur. La peur de moi. La peur de tout. Mon système d’alerte au danger était défectueux.

J’ai consulté. Tranquillement, très doucement, je me suis relevée. Une heure à la fois, un jour à la fois. La VIE a repris le dessus. La vie a repris ses droits dans mon être, dans mon âme, dans mon cœur.

Le Rallye Roses des Sables est pour moi, un message d’ESPOIR, de COURAGE, de DÉTERMINATION. Le rallye, je l’ai choisi pour continuer de me dépasser car je suis encore loin d’avoir gagné. L’avion et les ascenseurs demeurent pour moi un combat. J’ai appris à respirer, à me centrer, à accepter mes peurs. J’ai appris à me parler, à parler à la petite fille en moi, puis à avancer un pas à la fois.

Ça fait plusieurs qui me disent que je suis une source d’inspiration, une source de motivation, une source de vouloir. Que mon parcours les aide. Ma cause à moi pour le rallye est un message que malgré tout ce que l’on peut traverser la vie peut TOUJOURS triompher.

Si j’ai peur de l’aventure à venir ? Certainement, mais je peux le gérer. Je n’ai pas envie de me casser la tête avec ce qui peut survenir. Il arrivera ce qui doit arriver et à ce moment on trouvera une solution. Je n’ai pas envie de tout contrôler avant d’être devant une situation. J’ai envie de me laisser bercer par ce que le Rallye nous apportera et utiliser nos ressources personnelles pour s’en sortir.

Pour sa part Marylou a combattu un cancer pendant 4 ans…. Mais elle racontera son histoire si elle le veut bien.

Notre Rallye Roses des Sables pour nous est un hommage à la VIE. Ce n’est peut-être pas une bonne cause mais c’est notre cause. Un message que chacun peut VIVRE et non survivre. Que chacun peut VAINCRE les obstacles de la vie. Un message d’ESPÉRANCE. Un message de PERSÉVÉRANCE.Un jour la vie nous sourit.

 

Par  Thérèse arcoux, le  13/10/2017

Très beau texte Edith merci de le partagez Bon rallye je continue de vous suivre à chaque jour Bonjour Marylou

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensées

Par labelleetlabete

 Notre attitude détermine notre altitude. Si tu as une attitude de gagnant, que tu crois en toi, tu iras bien haut dans le ciel de ta vie. Malgré les insécurités, les peurs parfois,tu te verras prendre de l’altitude. Il est normal de vivre des émotions puisque nous sommes des humains et non des robots.  Ainsi, se donner le droit de tomber et de se relever est divin! 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu de tout

Par labelleetlabete

Il y a des semaines plus difficiles que d’autres. Depuis la conférence, j’ai été malade, la grippe puis le rhume. Marylou une sinusite. Le stress qui est tombé, je suppose. Nous allons mieux.

Mais là, il faut activer la cadence pour arriver au bout avec le montant dont nous avons besoin, c’est à dire un minimum de 25000$.

Les activités vont se multiplier car nous n’avons pas de retour de nos demandes de commandites, qu’à cela ne tienne on va mettre les bouchées doubles et triples et s’il le faut quadruples. Évidemment, on aimerait avoir une réponse quelle soit positive ou négative mais dans la vie ce n’est pas toujours ainsi que ça se passe.

Je comprends maintenant pourquoi le rallye ne veut pas que l’on paie notre voyage et qu’il nous demande de cogner aux portes et de faire des activités car ça forme le caractère, le moral, la détermination et seul ceux qui arrivent à passer au travers sont fait pour l’aridité du désert.

Puis-je vous dire qu’il y a des moments où on a envie de tout sacrer ça là et chaque fois un petit miracle se produit qui nous donne le « guts » de continuer. Justement on est dû pour un petit miracle.

Nous avons 20% de notre objectif d’amasser. Il reste 19 mois. Donc, Bières et Bouchées, Souper spaghetti et encan, conférences, chansonnier, etc, devront s’enchaîner afin d’y arriver. Pi croyez-moé on va y arriver

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci

Par labelleetlabete

Merci

Un simple mot qui est sincère.

Un simple mot qui exprime toute la gratitude que nous avons envers les gens qui nous appuient depuis le début.

Un merci qui vient du cœur lourd de sens et de reconnaissance.

Sans vous, sans vos encouragements, vos beaux mots, les informations que vous prenez, les achats que vous nous faites, les aides que vous nous offrez les commandites que vous nous donnez sont une source de motivation qui nous permettent de garder le cap quand les choses n’évoluent pas dans le sens souhaités.

Je ne peux pas nommer tous les gens puisque plusieurs ont fait et font encore une différence mais je ne peux passer certaines personnes sous silence qui sont comme ma famille. Merci à mon super mari, complice, mon roc, le centre de ma vie qui m’appui sans condition. Merci ma partenaire de rallye Marylou qui me relève quand je trouve la route longue. Qui me fait aussi mourir de rire. Merci à mes patrons qui nous appuient sans réserve,  à l’écoute et humain. Je pense qu’ils sont fiers de leurs deux « chaufferettes »…..Enfin merci à ceux que je côtoie régulièrement et qui m’écoute raconté nos péripéties et s’informe de l’avancement de nos projets.

Sans vous tous notre rêve n’aurait jamais pu prendre forme!

De tout mon cœur et ma sincérité merci de faire une différence dans ma vie!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des nouvelles

Par labelleetlabete

Je me laisse un peu aller dans l’écriture….

Les batteries sont rechargées. La Belle se sent prête pour attaquer les semaines à venir. La Bête tant qu’à elle ne démontre que très peu ses émotions et il faut bien la connaître pour la saisir un peu. Nous sommes si différentes que lorsque une tombe l’autre la relève. Heureusement nos moments plus difficiles n’arrivent pas en même temps et pour les mêmes raisons. De nos différences nous tirons nos forces.

Notre conférence avec Marc Gervais s’annonce très bien et si tout continue de rouler comme ont le souhaite, on devrait en tirer quelques profits qui vont nous donner un élan, une poussée de motivation. Avec les commanditaires amassés et les objets promotionnels vendus, nous sommes à environ  15% d’amasser en 4 mois. Ce que je considère plutôt bien. Évidemment pour celle que je suis ça ne va jamais assez vite mais pour la bête p’tit train va loin.

A bientôt

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fatigue mentale

Par labelleetlabete

Depuis septembre,  je m’entraîne, je me donne à 100% tant dans mon travail que dans le projet. Que je monte des dossiers, que je fais des recherches,  des demandes de commandites, des recherches d’activités qui vont avoir des retombées positives, la vente des articles promotionnels. Que je négocie avec des gens des ententes qui nous serons favorables. C’est ma partie du projet tout ce qui est relation publique, la mécanique et la boussole seront le lot de Marylou…

La conférence réglée et le contrat signé pour le 6 février 2016, je planchais déjà sur un bière et saucisses/bouchée qu’on fera en avril suivi d’un encan et de musique.

Le projet avance positivement, les gens sont agréables avec nous….mais je sens que je vais devoir prendre un peu de temps pour me retrouver seule, prendre du temps à faire des choses que pour moi. Même si ma tête est épuisée mon corps lui ne l’est pas , j’ai du mal à m’arrêter et dire là c’est assez prend du temps pour « toué ».

Je suis du genre qui voudrait que tout soit réglé avant d’avoir commencer ce qui fait que je me donne encore plus pour ne plus avoir cette pression d’avoir à amassé les fonds nécessaires afin de pouvoir me consacrer à la base de l’aspect mécanique et les rudiments de la boussole.

Je vais aller prendre un peu d’air histoire de m’aérer les idées….

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Par labelleetlabete

Mercredi, nous avions une réunion à Québec pour notre projet Roses des Sables, rencontre qui se tenait avec les organisatrices françaises du Trophée.

Dans les yeux des gens se voyait la fébrilité, les questionnements, chacun avant la rencontre parlait de ses levées de fonds, de ses buts, de ses rêves dans ce beau et grand défi. La vidéo a commencé, les yeux se sont rivés sur l’écran. J’imagine que nous avons vécu chacune des filles des émotions différentes.

Pour ma part, pour ceux qui me connaissent très bien, j’ai senti autant d’envie, de rêve, de liberté qu’un peu d’anticipation et autant le dire d’insécurité face à l’immensité du désert. Des frissons parcouraient mon corps tout entier. Je me rends compte que mes phobies ne sont jamais bien loin même si j’arrive à les dominées. Les étendues de sable à l’infini ou tu te sens si petit. Je me suis posée des questions et pour la première fois, je me suis demandée si je n’étais pas soit un peu folle soit masochiste… Une chose est certaine, le dépassement de moi, la traversée de mon propre désert intérieur et la détermination ne m’ont jamais quitté pendant la soirée malgré quelque fois ou l’anticipation a fait battre mon cœur à un rythme effréné.

Cette fin de semaine, c’est la Marché de Noel et j’y suis avec nos objets promotionnels et nos billets de conférence. Je suis très contente de notre journée!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *